Autorisation conduite équipements de travail

Nous vous informons que notre Centre de formation a repris son activité depuis le 18 mai 2020 
et que toutes les mesures sanitaires afin de vous accueillir ont été prises.
Un protocole sanitaire a été mis en place et formalisé.
Toute l’équipe et les stagiaires sont informés et formés à ce protocole que vous pourrez télécharger sur notre site.
Pour toutes demandes de formations, vous pouvez envoyer un mail à l’adresse suivante : 
m.chepy@formaeltech.fr

Fermer

CACES® R.489 Chariots de manutention à conducteur porté

Code Formation : R.489

Code CPF : 236989 - 236015 -237458 - 237471 - 237382 - 236199

CACES® R 489 Chariots de manutention à conducteur porté
Le métier

Les équipements vises par cette recommandation sont les chariots automoteurs à conducteur porté, au sens du couple de normes européennes harmonisées EN ISO 3691-1 : 2015 + EN 16307-1+A1 : 2015 :

Véhicule ayant au moins trois roues, muni d'un mécanisme d'entrainement motorise, à l'exception de ceux qui roulent sur rail, conçu pour transporter, tracter, pousser, lever, gerber ou stocker en casiers toutes sortes de charges et conduit par un operateur porte, assis sur un siège ou debout sur une plate-forme de conduite fixe ou rabattable.

La définition des chariots concernés ou exclus du champ d’application de la présente recommandation est fournie en annexe 1 de la recommandation (Document à télécharger)

Les chariots de manutention automoteurs à conducteur porté sont classés en huit catégories, auxquelles s’ajoute une catégorie ≪ hors-production ≫. Un CACESR peut être délivré pour chacune de ces catégories.

Formation qualifiante
Durée : 3 jours environ ( 21 heures).
Validation visée : Attestation de formation

La formation en détail

Tout conducteur de chariot de manutention automoteur doit avoir bénéficié d’une formation à la conduite dont la durée et le contenu doivent être adaptés compte tenu de son expérience pratique de la conduite et de la complexité de l’équipement de travail concerné.

Cette formation est rendue obligatoire par l’article R.4323-55 du Code du travail. Ses modalités sont définies à l’article 1 de l’arrêté du 2 décembre 1998 pris en application de cet article.

Le salarie doit, au terme de cette formation dispensée en interne ou organisée dans un organisme de formation spécialisé, disposer des connaissances théoriques et du savoir-faire pratique nécessaires à sa conduite en sécurité.

L’objectif de la formation est notamment :

  • De lui apporter les compétences nécessaires a la conduite de la grue de chargement concernée en situation de travail,
  • De lui transmettre les connaissances théoriques et le savoir-faire pratique nécessaires a la conduite en Sécurité de la grue de chargement concernée,
  • De lui communiquer les informations relatives aux risques lies a son utilisation,
  • De lui permettre de maitriser les moyens et méthodes permettant de prévenir ces risques.

Une simple ≪ formation au passage du CACESR ≫, qui se limiterait à préparer le salarie a répondre aux questions du test théorique et a reproduire les gestes qui lui seront demandes lors des épreuves pratiques, ne suffit pas a remplir ces obligations réglementaires essentielles pour la prévention des risques.

Afin d’aider les organismes spécialises et les employeurs a concevoir leurs programmes et supports de formation, le référentiel de connaissances et de savoir-faire de l’annexe 2 définit le contenu minimal de cette formation à la conduite en sécurité (Document a télécharger).

Tout travailleur amené à utiliser un chariot de manutention à conducteur porté doit avoir reçu une formation adéquate (art. R.4323-55 du Code du travail) et être titulaire d’une autorisation de conduite délivrée par son employeur (art. R.4323-56) selon les modalités définies a l’article 3 de l’arrête du 2 décembre 1998.

Recommandation adoptée par les Comités Techniques Nationaux

  • des industries du bâtiment et des travaux publics (CTN B) le 11 avril 2017,
  • des industries des transports, de l’eau, du gaz, de l’électricité, du livre et de la communication (CTN C) le 22 mars 2017,
  • des industries du bois, de l’ameublement, du papier-carton, du textile, du vêtement, des cuirs et des peaux et des pierres et terres à feu (CTN F) le 4 octobre 2017,
  • du commerce non alimentaire (CTN G) le 24 mars 2017,
  • des activités de services II (CTN I) le 30 mars 2017.
  • des services, commerces et industries de l'alimentation (CTN D) le 5 octobre 2017.

L’avis d’aptitude doit mentionner explicitement l’activité de conducteur de chariot de manutention automoteur à conducteur porté car des examens complémentaires (visuels, auditifs, psychotechniques…) peuvent s’avérer nécessaires.

Le CACESR ne dispense pas, le cas échéant, de l’obligation de détention du permis de conduire approprié pour les chariots de manutention qui le nécessitent.

Les salaries et le testeur doivent disposer des EPI nécessaires en fonction de la grue de chargement utilisée et du site d’évaluation, et à minima : d’un casque de chantier, de chaussures de sécurité, de gants et d’un vêtement

retro-réfléchissant.

La conduite de certains équipements de travail par des jeunes âges de moins de 18 ans fait l’objet de dispositions réglementaires spécifiques. Lorsque ces obligations sont respectées, rien ne s’oppose à ce qu’un conducteur mineur passe le CACESR.

METHODE PÉDAGOGIQUE

Le test CACESR, élaboré à partir du référentiel de connaissances et de savoir-faire défini en annexe 2, est réalisé selon les exigences :

  • de la fiche d’évaluation des connaissances théoriques de l’annexe A3/1,
  • de la fiche d’évaluation des savoir-faire pratiques de l’annexe A3/2 appropriée et en se référant le cas échéant au barème correspondant a la catégorie de chariots de manutention a conducteur porte concernée.

L’évaluation des connaissances pratiques doit prendre en compte l’intégralité des opérations décrites dans la fiche d’évaluation.

Pour que le CACESR lui soit délivré, le candidat doit réussir les épreuves théoriques et pratiques.

Il comprend 100 questions à 1 point respectant le barème.

La réussite aux épreuves théoriques nécessite l’obtention :

  • d’une note moyenne minimale de 70/100 à l’ensemble du test,
  • et d’une note supérieure ou égale à la moyenne pour chacun des thèmes évalués.

La réussite aux épreuves pratiques nécessite l’obtention :

  • d’une note moyenne minimale de 70/100 à l’ensemble du test,
  • et d’une note supérieure ou égale à la moyenne pour chacun des thèmes évalués,
  • et d’une note supérieure à zéro pour chacun des points d’évaluation du barème.

LE PROGRAMME DE LA FORMATION CACES® R 489

 Savoir faire Théorique

Connaissance générale

Technologie des chariots de manutention automoteurs à conducteur porté

Les principaux types de chariots de manutention - Les catégories de CACESR

Notion élémentaire de physique

Stabilité des chariots de manutention

Risques liés à l’utilisation des chariots de manutention automoteurs à conducteur porté

Exploitation des chariots de manutention automoteurs à conducteur porté

Vérification d’usage des chariots de manutention automoteurs à conducteur porté

 

Savoir faire Pratique

Prise de poste et vérification

Conduite et manœuvre

Fin de poste

Opération d’entretien quotidien

Maintenance

Attestation de contrôle des connaissances CACES® (Certificat à la Conduite en Sécurité)

En cas de réussite du salarie aux épreuves théoriques et pratiques, l’organisme testeur lui délivre le CACESR pour la catégorie de chariots pour laquelle le candidat a été évalué.

Lorsque le CACESR est remis a l’employeur, ce dernier doit le transmettre au salarie après la délivrance de « L’autorisation de conduite ».

Tout conducteur de chariot de manutention à conducteur porté doit, au moins tous les 5 ans, réactualiser ses connaissances et savoir-faire et repasser les épreuves théoriques et pratiques d’évaluation pour obtenir à nouveau le CACESR correspondant.

Après une période sans pratique de la conduite,  la survenance d’un A.T, une évolution technique de l’équipement de travail, une modification des conditions d’utilisation ou si l’employeur constate des manquements aux règles de conduite, il peut être nécessaire de réactualiser les connaissances et savoir-faire du conducteur avant de lui faire repasser les épreuves du CACESR concerné.

Validité des CACES® R.389

La détention d’un CACESR R.389 dispense, jusqu’à la fin de sa période de validité, d’un ou plusieurs CACESR R.489 selon les règles de correspondance suivantes :

Duréé validité CACES R.389

Les conducteurs de certains équipements de travail doivent disposer des connaissances théoriques et pratiques appropriées  à l’exécution de travaux à proximité des réseaux et être titulaires d’une AIPR délivrée par leurs employeurs, suivant la liste fournie en annexe 4 de l’Arrêté du 15 février 2012 modifié .

L’art 21 de l’Arrêté du 15 février 2012 a fait l’objet d’une modification le 26 octobre 2018 afin de permettre la délivrance d’une AIPR aux conducteurs d’équipements qui s’exposent uniquement à des risques liés à des réseaux (aériens) sur la base d’une habilitation électrique délivrée conformément à l’Art. R4544-10 du Code du Travail.

Avec la réforme, les seuls Caces qui répondent à l’exigence relative à la prise en compte de la prévention des risques liés aux interventions à proximité des réseaux (souterrains) sont les Caces R.482 (Engins de chantier) avec option IPR. Pour obtenir cette option IPR, les conducteurs doivent passer le QCM –IPR du Ministère de la Transition Ecologique et Solidaire (MTES) en complément de l’épreuve Théorique du Caces R.482 auquel elle est rattachée.

En cas de réussite au test Caces R.482 et au QCM – IPR, le certificat délivré au conducteur par l’OTC comporte la mention : [Réussite au QCM-IPR « opérateur » le JJ/MM/AA].

Afin que les certificats délivrés ne présentent aucune ambiguïté pour les employeurs, tous les Caces relevant des 7 autres familles comportent systématiquement la mention : [Ce(s) Caces ne présent(ent) pas la délivrance d’une AIPR].

Les tests CACES sont réalisés par un organisme testeur certifié (OTC), lui-même certifié par des organismes certificateurs (OC).

Un test d’évaluation, comportant des épreuves théoriques et pratiques, est réalisé à partir du référentiel de connaissances et de savoir-faire défini en annexe 2 et des fiches d’évaluation fournies dans les annexes A3/1 et A3/2 à la présente recommandation.

Pour réaliser convenablement l’évaluation le testeur ne peut réaliser par journée de test, toutes familles et catégories confondues, plus de :

  • 7 UT (unités de test) toutes épreuves cumulées ;
  • dont au maximum 6 UT d’épreuves pratiques (y compris options éventuelles).

Pour sa part, un salarié ne peut subir plus de 7 UT par journée, toutes épreuves cumulées, toutes familles et catégories confondues.

Une inspection commune des lieux de travail, des installations et des matériels mis à disposition entre l’entreprise utilisatrice et l’OTC ainsi que la signature d’un « plan de prévention » sont nécessaires au préalable de toute épreuve CACES réalisée dans une entreprise utilisatrice (formation intra).

Formaeletch préconise une formation initiale sur 3 jours pour le CACES R.489 (avec passage de 4 tests compris) au tarif de 550 euros HT.

Formaeletch préconise un recyclage de formation sur 2 jours pour le CACES R.489 (avec passage de 4 tests compris) au tarif de 450 euros HT.

Pour toute autre demande spécifique (Blend Learning, passage Test isolé, intra entreprise) nous consulter.

Un besoin de formation ! Une équipe à votre écoute

Forma Eltech accompagne les chargés de mission R.H dans la construction et l'optimisation de leurs
Plans de Développement des Compétences

Contactez
Forma Eltech !

Oui, je souhaite m'abonner à la newsletter
(*) Champs obligatoires

Conformément à la loi Informatique et Libertés du 06/01/78, les informations recueillies via ce formulaire peuvent donner lieu à l'exercice d'un droit d'accès, de modification, de rectification.

Vous souhaitez
être rappelé ?

Entrez votre numéro de téléphone ,
nous vous rappellerons dès que possible.